Cozy et lumineux, c’est ce que l'on souhaite pour son intérieur. Mais lorsqu’on a des enfants, d’autres préoccupations s’imposent, et notamment concernant les fenêtres de la maison.

Quelles fenêtres choisir quand on a des enfants ?

Des pièces aérées mais sécurisées

Avec les produits d’entretien, l'humidité et les émanations des revêtements, notre intérieur est parfois plus pollué que l’air extérieur. Et l’organisme fragile des plus jeunes est exposé. Les fenêtres de la chambre de l’enfant, mais également les autres, doivent permettre une ventilation continue en toute sécurité.

Poser des fenêtres oscillo-battantes est une solution idéale pour aérer sa maison sans laisser les fenêtres grandes ouvertes, évitant ainsi tout risque pour l’enfant.

Si le budget manque, on peut installer des dispositifs adaptés. Un système d’entrebâillement très faible, à chaîne ou à tige, se pose facilement, laissant passer l’air mais pas un petit doigt.

Pour éviter que l’enfant ouvre seul la fenêtre, on opte pour des poignées de fenêtre fermant à clé, ou des poignées avec boutons qui nécessitent une pression en même temps que le mouvement de rotation. Cependant ce système ne fonctionne que pour les tous petits. Les enfants auront vite remarqué comment vous faites pour ouvrir la fenêtre !

Une protection contre le bruit

En plus de permettre une luminosité agréable, la fenêtre doit isoler du bruit extérieur. Dans un domicile en bord de rue, près d’une gare ou d’une route passante, un double vitrage est indispensable pour procurer à un enfant des nuits sereines.

Il existe du double vitrage à isolation phonique renforcée, avec du gaz isolant entre les deux vitres. Il s'agit d'un double vitrage feuilleté plus spécifique à l’isolation phonique, avec un jeu de vitres aux épaisseurs différentes. Le coefficient Rw grade la qualité d’isolation acoustique des vitres : plus ce coefficient est élevé, et mieux il protège du bruit.

Une isolation thermique efficace

Une bonne isolation thermique de la maison est indispensable. Ainsi, l’hiver, la qualité des fenêtres dans la chambre de l’enfant aura une incidence sur la température de la pièce.

En matière d’isolation, changer la totalité de la fenêtre est la solution la plus onéreuse mais la plus efficace. Le bois est le meilleur isolant, mais reste cher, suivi de la fenêtre PVC, bon marché et plus facile à nettoyer. Les économies d’énergie seront réelles à long terme.

Il est possible de garder le cadre de vos anciennes fenêtres fenêtres en bois. Cela permet de changer ses fenêtres sans se lancer dans de gros travaux. On appelle cela la pose en rénovation. La nouvelle fenêtre vient se fixer sur le cadre dormant de l'ancienne, et des baguettes (que l'on appelle ailes de recouvrement) viennent masquer les anciennes parties en bois. Le gros avantage est que poser ce type de fenêtre est rapide, ce sont des travaux que l'on peut même faire en hiver. Et vous n'avez même pas besoin de refaire la peinture ou la tapisserie sur le mur !

Changer ses fenêtres est vraiment le meilleur choix sur le long terme. Les solutions alternatives telles que le survitrage ne fonnt que repousser l'échéance, et les soit-disants films isolants ne vont améliorer que très faiblement la performance énergétique de votre maison.