La maison intelligente offre plus de sécurité, économise un temps précieux et réduit les coûts d'énergie. Nous sommes déjà plus de 30% à utiliser déjà des appareils qui communiquent avec nos smartphones. Nous sommes déjà à l'ère de la maison connectée. Mais cette nouvelle technologie soulève également de nouvelles questions.

Maison intelligente : définition, enjeux et risques

Peut-on économiser de l'énergie avec une maison intelligente ? Existe-t-il une ou plusieurs solutions différentes ? Les produits et les systèmes disponibles conviennent-ils à tous les occupants de la maison et à tous les âges ? Un bâtiment intelligent peut-il être contrôlé de l'extérieur ? Et à quoi devrions nous faire attention lorsque nous achètons et utilisons une maison intelligente ? Nous répondons à ces questions et à d'autres au sujet de la maison intelligente.

Maison intelligente : qu'est-ce que c'est réellement ?

Les engagements pris par la France dans le cadre du Grenelle Environnement impose de conccevoir des bâtiments économiques, durables, économes en énergie, confortables tout en ayant une durée de vie importante. Cela s'applique aussi bien aux constructions neuves qu'aux projets de rénovation.

Parallèlement à cela, notre vie est de plus en plus assistée par la technologie. Les produits et services sont de plus en plus connectés et ce que l'on appelait il y a quelques années les solutions domotiques commencent à se faire une place de plus en plus importante dans nos foyers. Ces solutions techniques permettent d'interagir avec notre maison : intelligemment, intuitivement et en toute sécurité.

La promesse est d'avoir une consommation d'énergie sera réduite, un bâtiment plus sûr et le confort accru. Ainsi, la maison offrira une meilleure qualité de vie aux personnes de tous âges. Cette technologie qui doit être le prolongement de nous même et s'adapter aux besoins individuels, offre la perspective de rendre la vie plus agréable.

Mais sous le terme maison intelligente se cache différentes nuances. De même le terme anglais Smart Home n'est pas clairement défini. Quelle est la différence avec une maison connectée ? Pour devenir intelligente, la maison ne doit elle pas commencer par devenir apprenante ?

Homme qui pilote sa maison depuis une tablette

Comment fonctionne une maison intelligente ?

Une maison intelligente se compose généralement de plusieurs éléments :

  • Des actionneurs qui reçoivent une information du système et exécutent une action. Il s'agit par exemple des commandes de radiateurs, de lampes, de volets roulants, de stores et du système de chauffage, mais aussi des téléviseurs et des systèmes stéréo ou des haut-parleurs. Certains téléviseurs et machines à laver intègrent également des actionneurs qui leur permettent d'être directement intégrés dans une maison intelligente ;
  • Un ou plusieurs périphériques d'entrée. Il peut s'agir d'écrans tactiles, de thermostat d'ambiance, de tablette et de smartphone, mais aussi d'interrupteur classique. Le contrôle par commandes vocales commence à faire son apparition, par exemple avec Google Home ou bien Alexa. A l'aide de ces interfaces entre les personnes et la maison intelligente, il est facile de vérifier si les lumières d'une pièce donnée se sont éteintes ou si la température se situe dans la plage souhaitée. Si tel n'est pas le cas, un ordre de commutation direct peut également être émis via ces appareils ;
  • Des capteurs. Ceux-ci sont nécessaires, par exemple, pour mesurer la température ambiante, pour savoir si les portes et fenêtres sont ouvertes ou fermées, pour déterminer la luminosité des pièces ou pour détecter la présence de personnes ;
  • Une unité de commande centrale, qui reçoit toutes les données des capteurs et envoie des commandes actionneurs. Elle permet aux appareils en réseau de communiquer entre eux. C'est le cerveau de la maison intelligente. La centrale peut être contrôlée par les utilisateurs via les périphériques d'entrée. Selon le système, la commande directe des différents appareils est toujours possible ;
  • Un réseau qui permet aux terminaux et à la passerelle d'entrer en contact les uns avec les autres. La connexion peut se faire par câble ou par radio. Evidemment, il faut poser des fils pour les systèmes câblés, ce qui nécessite des travaux parfois importants. Dans les bâtiments anciens, les systèmes radio sont plus faciles à mettre en œuvre. Ils conviennent également aux appartements en location car ils peuvent être facilement démontés et déplacés.

Quels sont les avantages des maisons intelligentes ?

Ce que l'on peut faire avec une maison intelligente dépende non seulement des produits et des systèmes choisis, mais aussi de vos propres attentes. Vous pouvez par exemple économiser de l'énergie, augmenter le confort ou encore améliorer la sécurité de votre maison.

Une application populaire et efficace est la réduction automatique de la température ambiante en cas d'absence. De même la température va remonter progressivement avant votre retour à la maison. Selon le système de régulation de chauffageque vous pouviez avoir avant, vous pouvez économiser de 5% à 10% sur votre facture de chauffage tout en augmentant le confort.

Un autre exemple est d'utiliser un éclairage économe en énergie couplés à des détecteurs de mouvement. La lumière va automatiquement s'allumer ou s'adapter quand une personne se trouve dans une zone. Cela augmente le confort mais également la sécurité à des points sensibles tels que les escaliers ou les couloirs étroits, et permet en plus de consommer moins d'énergie. Des détecteurs de mouvement à l'extérieur de la maison améliorent également la protection contre l'effraction.

Au lieu d'une serrure à clé pour votre porte d'entrée, vous pouvez choisir une carte, comme c'est souvent le cas dans les hôtels. Cela permet une extinction automatique de tous les appareils électriques, à l'exception des appareils absolument nécessaires en veille ou en fonctionnement normal comme les réfrigérateurs et congélateurs. Les trois bénéfices sont :

  • une économie d'énergie,
  • une augmentation du confort et
  • la certitude que les appareils tels que le four ou la machine à café soint bien éteints et ne sont pas des sources de danger.

Les systèmes de vérouillage/dévérouillage des portes d'entrée par smartphone commencent à faire leur apparition. Si les premières versions posaient quelques problèmes de sécurité en cas de perte ou de vol du téléphone, les choses ont bien évoluées. Cela passe par l'utilisation de la puce NFC présente dans tous les smartphones modernes, technologie bien plus adaptée et sécurisée que le Bluetooth.

La maison intelligente améliore le confort dans la maison

Quelles sont les différences entre les systèmes ouverts et fermés ?

  • Les systèmes ouverts se conforment à un standard pris en charge par différents fournisseurs de solutions pour maison intelligente. Ainsi, les produits de différents fabricants peuvent être combinés entre eux. Ces systèmes sont de type radio et correspondent par exemple aux protocoles Bluetooth LE, WLAN, Z-Wave, KNX ou encore ZigBee ;
  • Les systèmes fermés, par contre, ne sont pas compatibles avec les appareils d'autres fournisseurs. S'il n'y a pas de solution technique d'un fournisseur pour une tâche particulière, la technologie d'un autre fabricant ne peut être utilisée.

Câble ou radio ?

  • L'installation de systèmes câblés ne convient que pour la rénovation ou la construction neuve. Un câble séparé doit être posé pour chaque point d'utilisation auquel il faut accéder. Cela contribue également aux coûts parfois considérables d'un tel système. D'autre part, la transmission des données est très rapide et la résistance aux pannes très bonne.
  • Les systèmes radio peuvent être installés plus facilement que les systèmes câblés, mais ils peuvent cependant être plus sensibles aux interférences. Si vous avez une grande maison ou des murs très épais, il peut également y avoir des problèmes de communication avec la centrale car le signal reçu sera trop faible. Enfin, les différents objets connectés sont alimentés par des piles, qu'ill faut changer régulièrement (comptez quand même quelques années d'utilisation avant de les changer).
  • Il est également possible de connecter les systèmes entre eux et de s'appuyer ainsi sur une installation radio-câble combinée. Il existe également des solutions mixtes dans lesquelles les actionneurs sont alimentés par le courant électrique et reçoivent leurs commandes par radio.

Peut-on vraiment parler de maison intelligente ?

Une fois que l'on a fait la liste de ce que l'on peut faire avec une smart home, on peut raisonnablement se poser la question. Nous sommes encore très loin d'une véritable intelligence. Aujourd'hui la technologie permet simplement de concevoir une maison connectée. C'est-à-dire une maison que l'on peut piloter à distance depuis son smartphone. Mais finalement rien de plus.

Pour ajouter une véritable intelligence il faudra passer par une phase d'apprentissage. La maison doit analyser vos comportements, les comprendre pour ensuite s'adapter automatiquement au contexte. Prenons quelques exemples précis.

Les systèmes d'alarme n'ont guère évolués dans leur façon d'être pilotés. Il faut toujours penser à les activer quand on sort de chez soi et les désarmer quand on arrive. Une véritable maison intelligente saura détecter quand une personne inconnue entre chez vous, et pourra vous envoyer une alerte. Cette détection en apprenant vos habitudes d'entrée et sortie, combiné à de la reconnaissance vidéo.

Les personnes âgées vivant seules sont un véritable enjeu de société. Assurer leur sécurité est important et la maison intelligente est un formidable outil pour cela. Aujourd'hui la détection d'un problème se fait via des bracelets qui détectent automatiquement une chute. Mais le bracelet doit être porté en permanence. Dans un avenir proche, une maison intelligente saura détecter automatiquement une situation anormale. Par exemple une personne âgée a l'habitude de se déplacer du salon à la chambre en moins d'une minute. Au bout de 2 minutes une alerte peut être donnée. Plus tôt les secours sont appelés, plus le patient peut être pris en charge rapidement et plus il se remettra vite d'une chute.

Ce ne sont que quelques exemples de ce que sera la maison de demain, et là oui on pourra parler de maison intelligente. Cela passera par une utilisation du Big Data et du cloud

Enjeux de la sécurité des données de la maison connectée

Les données sont-elles sécurisées ?

Dès que l'on pense à piloter sa maison à distance, on pense forcément à la sécurité des données. Tout système accessible via Internet est également exposé au danger des pirates informatiques. Si l'utilisateur peut accéder à sa smart home via une application sur son smartphone, il y a un risque que les pirates lisent les données ou prennent le contrôle de la maison. La perte du smartphone peut également conduire à ce que la maison soit temporairement contrôlée par un tiers.

Il y a également le risque que les données collectées lors du contrôle de la maison puissent être utilisées à mauvais escient. Par exemple, ils permettent de tirer des conclusions sur les habitudes quotidiennes, telles que les heures de présence et d'absence des occupants. On imagine alors que ces données puissent être revendues à des tiers qui pourraient vous envoyer des publicités ciblées sur votre mode de vie chez vous. Il s'agit là d'une atteinte à votre vie privée et il faudra que nos élus statuent rapidement sur le sujet pour éviter certaines déviances.

Il est donc important de choisir sa solution de maison intelligente en fonction de la façon dont vos données sont gérées. Quelles données sont stockées uniquement en interne sur la centrale et quelles sont celles qui sont envoyés sur le cloud ? Le cloud est-il en France ou à l'étranger ? Les données sont-elles anonymes ou pas ? Peuvent-elles être revendues ?

A ce jour les fabricants ne communiquent pas vraiment sur le sujet. Il y a un grand flou qu'il convient de clarifier rapidement. C'est en étant le plus transparent possible que la maison connectée se démocratisera dans les foyers. Car plus que le prix, c'est sur la question de l'intrusion dans la vie privée qui freine l'adoption en masse de la maison intelligente.