Il y a encore quelques années, il était plus courant de s’installer dans la périphérie des grandes villes ou à la campagne. Cela est maintenant inversé. Dans tout le pays, il y a une tendance croissante à venir vivre en ville et donc dans des maisons de ville.

Maison de ville : avantages et inconvénients

La vie urbaine dans une maison de ville est devenue de plus en plus populaire ces dernières années. Il y a quelques années à peine, de nombreuses familles ont quitté leur maison de ville pour s'installer à la campagne. Et la tendance est en train de s'inverser. Dans la mesure du possible, les plus jeunes veulent vivre dans une maison confortable et profiter de la situation en ville. Ces habitations séduisent par leurs proximité avec le travail, les écoles pour les enfants, les commerces ou encore les services médicaux. Des offres culturelles, des cafés et des restaurants sont rapidement accessibles depuis la maison de ville.

Qu'est-ce qu'une maison de ville ?

La définition du terme maison de ville n'est pas toujours clairement définie. Dans la plupart des cas, une maison de ville est une maison mitoyenne urbaine qui s'étend sur un ou plusieurs étages avec plusieurs parties. Elle peut éventuellement avoir un petit jardin ou une cour à l'arrière.

Il y a 3 types de maisons de ville :

  • Les maisons de ville autonome, construites sur une parcelle de terrain qui va entourer l'habitation. A l'époque de leur construction, la ville n'était pas aussi étendue, c'était même la banlieue. La croissance urbaine a fait que ces maisons ont été intégrées dans des quartiers très peuplés. Ce type de maison est quelque chose qui est devenu de plus en plus rare, car avec la pression foncière ces terrains valent de l'or. Les anciennes maisons sont rasées pour y construire un immeuble qui aura une rentabilité plus importante ;
  • Les maisons mitoyennes : deux habitations sont bâties sur un même terrain et sont accolées. Cela permettait de réduire les coûts de construction ;
  • Les maisons de ville en rangées sont caractéristiques des centres villes. Les maisons sont collées les unes contre les autres, le long d'une rue. Elles sont mitoyennes des deux côtés, sauf à chaque extrémité de la rue. Le terrain est donc exploité au maximum, allant même jusqu'à l'absence de cour arrière qui pourtant a tant de charme.
Intérieur d'une maison de ville

Avantages d'une maison de ville

Bien que la grande maison familiale soit toujours considérée comme la forme de vie idéale pour beaucoup, la maison de ville est redevenue plus populaire ces dernières années. Avec le développement des infrastructures urbaines, elle a même tendance à prendre le pas sur la maison familiale.

Habiter dans une maison de ville signifie généralement que vous êtes à une courte distance des commerces pour aller faire leurs courses, de l’université ou des écoles. Beaucoup de citadins peuvent également se passer de leur voiture, car les transports en commun autour de la maison sont très développés.

La maison de ville est également intéressante pour sa performance énergétique. En effet, elle est mitoyenne à gauche et à droite de la maison suivante et sur plusieurs étages. Cela permet d'améliorer l'isolation globale du logement et vous fera faire des économies de chauffage. Dans le cas d'une rénovation, vous n'aurez pas non plus à isoler thermiquement les murs mitoyens, ce qui est une économie non négligeable sur le budget travaux.

Acheter une maison de ville permet souvent de créer un bien atypique. Les revues de décoration rafollent de ces demeures entièrement rénovée. Maison d'architecte, loft et ambiance de maison contemporaine avec cuisine ouverte sont tout à fait possible et cela donne vie à des projets magnifiques.

Un autre aspect positif de la maison de ville est son petit jardin. Son entretien est bien moins important que dans une grande maison familiale. En conséquence, de nombreuses personnes âgées retournent dans des maisons de ville pour réduire les travaux de jardinage et mieux profiter de leur retraite.

Jardin d'une maison de ville

Inconvénients d'une maison de ville

Etant donné que les zones de construction et les espaces de vie en centre-ville sont recherchés et coûteux, les prix deviennent élevés. A cela rajoutez une taxe foncière souvent exorbitante, et beaucoup de familles ne peuvent pas se permettre d'acheter une maison de ville.

La surface habitale est également plus réduite, chaque mètre carré doit être exploité au maximum. Si la place manque, n'hésitez pas à aménager les combles pour créer la grande chambre qu'il vous manque.

Vivre dans une maison de ville, c'est aussi avoir un voisin. C'est accepter d'avoir une vie de quartier, avec son animation, le bruit des voitures et transports en commun, les gens qui passent devant vos fenêtres. Il est parfois compliqué d'en trouver une sans vis à vis. Il faut aussi accepter de ne pas avoir son propre jardin, et préférer aller dans les parcs publiques. Et ceux qui ne veulent pas abandonner leur voiture auront souvent du mal à trouver une place de parking dans certains quartiers (et ne parlons même pas de pouvoir se garer facilement dans la rue). Vivre dans une maison de ville est tout d'abord un état d'esprit, il faut aimer la ville.

Enfin, une maison de ville n'a de fenêtres que côté rue et jardin. Et suivant son orientation, cela peut faire d'énormes différences à l'intérieur. Si toutes les fenêtres des pièces à vivre sont orientées au nord, vous aurez une maison assez sombre et vous ne pourrez pas y faire grand chose. De même si vous habitez dans une ruelle entourée de maisons à plusieurs étages, les pièces en rez-de-chaussée ne recevront peut-être que rarement le soleil.

Conclusion

Ceux qui apprécient la proximité de leur lieu de travail, des offres culturelles ou des restaurants et qui n'hésitent pas à socialiser avec les gens avec leurs voisins découvriront que la maison de ville offre un véritable style de vie urbain. Selon sa taille et ses caractéristiques, la maison de ville est adaptée pour les célibataires, les familles ou les personnes âgées. Après des années d'émigration vers la banlieue des métropoles, la tendance à redonner vie aux maisons de ville est désormais une réalité.