Une clôture en bois à composer soi-même pour délimiter son jardin

Pour clôturer son jardin et le délimiter au mieux, il convient toujours de bien choisir le bois et ensuite de s’attarder sur son installation. Les fabricants ont développé des gammes de palissades à monter soi-même, ce qui s’avère être un bon plan pour les particuliers qui peuvent économiser sur la main-d’œuvre.

Une clôture en bois à composer soi-même pour délimiter son jardin

Quelle essence de bois choisir ?

Les fabricants de palissade en bois privilégient 2 essences qui sont utilisées dans la plupart de ce type de projet :

Le bois naturel : c’est le Pin qui est majoritairement utilisé pour les clôtures en bois résineux. Cette essence de bois doit subir un traitement autoclave avant d’être installée afin de résister face aux attaques extérieures et à l’humidité. Ce traitement permet de garantir une stabilité et une durabilité à votre future palissade. Nous préconisons un traitement autoclave de classe 3 au minimum pour améliorer la durée de vie de la palissade.

Notre conseil : préférez le Pin du Nord au Pin d’Europe centrale. Les conditions climatiques de cette région sont plus rudes et ralentissent la pousse des sapins. De ce fait, le bois est plus dense, plus résistant et laisse apparaître de plus petits nœuds dans les lames.

Le bois composite : le bois composite est une matière composée d’un mélange de fibres de bois et de matière plastique recyclée (PEDH). Les lames subissent un procédé de co-extrusion : cela signifie qu’un polymère est ajouté aux 2 composants afin de protéger les lames des intempéries, des tâches et des rayons UV. Le rendu esthétique du bois composite se rapproche fortement du bois naturel avec un aspect unique pour chaque lame.

Le gros avantage reste le fait que le bois composite est imputrescible et qu’il ne nécessite aucun traitement régulier en comparaison au bois naturel. La garantie des lames peut varier de 10 à 20 ans.

Une clôture en bois personnalisable

Composez votre clôture sur-mesure et personnalisable

Le système de pose d’emboîtement des lames rend l’installation accessible aux particuliers, même novices en bricolage. Il permet également de créer sa propre palissade et de varier les teintes. Vous avez grâce à ce concept la possibilité de combiner plusieurs couleurs de lames et même d’insérer un décor en aluminium à la place d’une lame en bois en guise de décoration. Ainsi, vous pouvez imaginer et composer un nombre infini de combinaisons et créer votre clôture bois sur-mesure.

Différentes hauteurs de poteaux sont disponibles sur le marché de façon à laisser le choix au particulier sur la hauteur de la clôture. Ainsi la palissade choisie s’adaptera parfaitement à vos goûts et à votre jardin.

Concernant les poteaux, vous avez le choix entre le bois et l’aluminium. L’association du bois et de l’aluminium est très en vogue dans l’aménagement extérieur. Le bois est un matériau authentique et chaleureux et l’aluminium apporte son côté design très contemporain.

Bien choisir le type de pose

Au sol ou au muret, telle est la question ! Une clôture en bois pèse un certain poids, ce qui suppose des constructions solides et stables pour pouvoir la supporter.

Deux solutions de pose s’offrent à vous selon votre sol et environnement. Pour un sol déjà bétonné, la solution de facilité sera le poteau à visser directement sur le sol. Ce type de fixation est forcément moins stable qu’un poteau scellé dans le béton. Pour assurer une bonne stabilité le choix des chevilles de fixation est donc très important : nous conseillons des chevilles assez grandes pour fixer les poteaux en profondeur.

Si l’endroit où votre palissade sera installée n’est pas bétonné, vous pourrez ancrer les poteaux soit dans des plots béton soit sur un petit muret de béton sur toute la longueur du brise-vue. Pour se faire, il faut sceller les poteaux sur une profondeur de 60 cm minimum. Ce type de fixation est à privilégier pour les régions à risque de fortes rafales de vent.